Centre de ressources

Accueil Centre de ressources Qu’est-ce que le Cloud Computing

Qu’est-ce que le Cloud Computing

En France, de nombreux décideurs, qu’ils soient dirigeants, gérants, responsables financiers ou des ressources humaines, se posent toujours ces questions : mais qu’est-ce que le Cloud Computing ? Et quels sont les avantages du Cloud ? Hâtons-nous d’y répondre en toute simplicité et avec une grande clarté !

 

 

Définition du Cloud Computing

Le Cloud Computing (que l’on appelle aussi en France le nuage informatique) fournit des services ou des applications informatiques en ligne, accessibles partout, à tout moment, et de n’importe quel terminal (smartphone, PC de bureau, ordinateur portable et tablette). Pour être plus précis, le Cloud Computing permet de partager, chez un fournisseur d’offres Cloud, une infrastructure, une solution applicative ou encore une plateforme à tout utilisateur qui en fait la demande via un simple site internet (aussi appelé portail) en libre-service.

 

Positionnement du Cloud Computing

Les offres de Cloud Computing sont définies par rapport à la répartition des rôles qui est effectuée entre le fournisseur de service Cloud et l’entreprise. Il en existe trois modèles :

  • IaaS (Infrastructure as a Service)
    Dans le modèle IaaS, seul le matériel (serveurs, baies de stockage, réseaux) qui constitue l’infrastructure est hébergé chez un prestataire ou un fournisseur. Avec le IaaS, l’entreprise bénéficie d’une infrastructure mutualisée (pour des raisons évidentes de coûts des matériels) et automatisée. Avec un modèle IaaS très flexible, l’entreprise peut diminuer ou augmenter ses ressources IT en fonction de ses besoins actuels et futurs.

 

  • Paas (Platform as a Service)
    Le modèle PaaS se place sur le niveau supérieur du IaaS en offrant aux entreprises un environnement leur permettant de déployer leurs développements. Le PaaS fournit ainsi des langages de programmation, des bases de données et différents services pour faire fonctionner leurs applications. De plus, il automatise entièrement le déploiement (mises à jour, correctifs, etc) et la montée en charge.

 

  • SaaS (Software as a Service)
    Le modèle SaaS fournit des applications à l’utilisateur sous la forme d’un service prêt à l’emploi qui ne nécessite aucune maintenance : les mises à jour étant régulièrement faites par l’éditeur. Il est donc perçu, à juste titre par les utilisateurs, comme un modèle de consommation des applications.

 

Les avantages d’un Cloud Computing

  • Un usage simplifié
    Le Cloud Computing simplifie les usages en permettant de s’affranchir des contraintes de l’outil informatique traditionnel (installation et mise à jour des logiciels, espace de stockage, portabilité des données…). Le Cloud Computing offre aussi plus d’élasticité et d’agilité car il permet d’accéder plus rapidement à des ressources IT (serveur, stockage ou bande passante) via un simple portail web et donc sans investir dans des équipements matériels supplémentaires. La mise à disposition est donc immédiate.  De plus, l’utilisateur n’a pas d’infrastructure à gérer, c’est au fournisseur Cloud de maintenir le matériel serveur, le stockage, les réseaux. L’entreprise peut donc se concentrer avant tout sur son métier, son activité et son savoir-faire.

 

  • Une réduction des coûts
    Pourquoi le Cloud Computing est-il économiquement attrayant ? Il permet de démarrer une activité professionnelle sans avoir à investir dans d’une infrastructure IT très coûteuse en interne. Et pour les entreprises qui disposent déjà de leur propre infrastructure mais qui ont des besoins IT additionnels comme pour gérer des pics d’activités, le Cloud Computing est le moyen le plus économique d’y répondre. En effet, l’entreprise ajuste, , son infrastructure à ses besoins et en augmentant ou diminuant les ressources disponibles. En souscrivant à des offres de Cloud Computing, l’utilisateur paie uniquement ce qu’il consomme. Enfin, l’utilisateur n’a pas non plus à supporter les coûts liés à la maintenance et le renouvellement des équipements. Avec le Cloud Computing, l’entreprise utilisatrice réduit considérablement ses investissements IT (coûts liés au Capex) et optimise ses coûts de fonctionnement et d’exploitation (Opex).

 

  • Une haute disponibilité du service
    Contrairement aux idées reçues, le Cloud Computing permet de garantir les accès et la disponibilité des services, ce qui est important aujourd’hui car les entreprises emploient des salariés de plus en plus nomades. Les collaborateurs doivent donc pouvoir accéder à toutes leurs applications et à leurs données sans interruption de service. Les contrats Cloud Computing sont donc très importants pour les clients car ils permettent d’avoir des réponses précises sur les garanties offertes par les fournisseurs sur les SLA (niveaux de continuité de service). La disponibilité de service offerte par un fournisseur de service Cloud doit se situer entre 98 et 99,99% incluant les temps d’arrêt des serveurs pour maintenance ou pour des interruptions inattendues.

 

  • La sécurité : les garanties du fournisseur
    Le Cloud Computing apporte plus de sécurité. Et pour cause, faute de temps, de compétences et de budget, les entreprises sont de moins en moins capables d’assurer pleinement la sécurité de leur propre système d’information. En revanche, le Cloud Computing garantit cette sécurité en possédant de biens meilleurs dispositifs et services de sécurité (réplication des données, plan de reprise d'activité, cyberdéfense, etc) avec des mises à jour et des audits réguliers. D’autre part, il est important de privilégier un « Cloud Computing français ». En effet, il est plus rassurant pour l’entreprise de savoir que ses données sont localisées en France et donc de bénéficier de la législation française sur la protection des données. Le lieu de stockage des données est une question récurrente des entreprises utilisatrices, elles sont très méfiantes à l’égard du Patriot Act. En effet, rappelons que la loi américaine autorise aux organismes gouvernementaux d’avoir un accès quasi illimité aux informations appartenant aux entreprises. Enfin, pas de panique, les contrats prévoyant des clauses de réversibilité avec restitution de l’intégralité des données pour les entreprises sont aujourd’hui prises en compte par les fournisseurs.