Centre de ressources

Accueil Centre de ressources Le Cloud : une révolution dans la gestion de projets IT !

Le Cloud : une révolution dans la gestion de projets IT !

L’adoption du Cloud dans les entreprises permet aux responsables de projets informatiques de s'équiper d'infrastructures IT dans des délais extrêmement courts et cela pour des coûts très compétitifs. Cette nouvelle  donne va révolutionner la gestion de projets.

 

La virtualisation des infrastructures IT permet de modifier radicalement la gestion des ressources IT.

Dans le modèle traditionnel, le responsable des systèmes d'informations devait anticiper l’infrastructure en amont du projet. Il devait également, faire appel à des intégrateurs pour le projet lui-même (pour la mise en place d'un logiciel par exemple).

 

Le choix de ce modèle impactait différents aspects de la gestion de projet que le passage au Cloud Computing a permis d’éluder.

 

 1er Inconvénient de l’infrastructure dédiée : la complexité  du déploiement des infrastructures IT induisait des délais importants, pouvant entrainer des retards projet.
Solution apportée par le Cloud : il favorise la mise à disposition de serveurs  virtuels et d'espaces de stockage en quelques minutes, ce qui constitue une véritable révolution  pour les plannings projet  impliquant un time-to-market quasi immédiat.

 

2èmeinconvénient de l’infrastructure dédiée : Une infrastructure dédiée nécessitait pour l'entreprise d'immobiliser des fonds (le CAPEX) dont le coût allait être amorti sur 3 ou 5 ans.
Solution apportée par le Cloud : La virtualisation des infrastructures et la consommation à l’usage transforment ces investissements lourds en dépenses que l'on peut intégrer au P&L du projet (« Profit and Loss », en français, « pertes et profits »).

 

Enfin, ces coûts d'infrastructure, totalement prévisibles dans le cas de certains Cloud comme celui de Numergy, sont aussi des coûts temporaires. En effet, la flexibilité apportée par le Cloud permet d’augmenter ou de réduire la taille de son infrastructure en fonction de ses besoins, avec une facturation à l’usage. Un chef de projet informatique peut donc ajuster à la hausse ou à la baisse son infrastructure  en fonction de l’évolution de son projet, voire restituer l’infrastructure sans frais si le projet est annulé.

 

[Cas concret] Comment le Cloud peut permettre d'économiser 70% des coûts d’infrastructures sur un projet IT ?

Le 8 avril, Microsoft annonçait  la sortie de son dernier patch de sécurité pour Windows XP. Si cette décision n'empêche pas les PC munis de ce système d'exploitation (environ 20% du parc mondial) de fonctionner, les particuliers et entreprises qui l'utilisent doivent cependant se poser la question d'une migration vers Windows 7 ou 8 rapidement, sous peine de devoir payer cher le support de l'éditeur.

 

Pour les particuliers, l'opération est peu complexe et l'achat du dernier système d'exploitation est généralement sponsorisé par Microsoft.

 

Pour les entreprises, la migration vers le nouveau système d'exploitation est plus complexe et nécessite un accompagnement par des experts du domaine sachant programmer et mettre en œuvre une telle migration à grande échelle (parfois plusieurs dizaines, voire centaines de postes de travail par exemple). Cette migration nécessite le lancement d'un projet d'envergure qui n'est pas toujours aisé.

 

Dans un projet récent de ce type, nous avons procédé à un exercice d'évaluation des coûts en comparant  ceux liés à une infrastructure dédiée (achat du hardware et installation) avec  ceux  d’une infrastructure dans le Cloud.

 

Le coût d'une infrastructure dédiée  était supérieure à 300k€ alors que la mise en place d'une infrastructure dans le Cloud s'élevait à environ 100 k€, soit un écart de 70%. Cette différence révèle les gains significatifs que le Cloud permet d’obtenir.

 

En admettant que les coûts d'administration d'une infrastructure IT en propre et d'une infrastructure dans le Cloud  soient  les mêmes, il est à noter que le modèle économique du Cloud inclut l'ensemble des coûts cachés tels que l'énergie ou le m². Il comprend en outre les coûts liés au risque comme une panne ou un incident technique.

 

Si le Cloud Computing a le vent en poupe, il semble que seule la communauté de spécialistes et d'experts IT mesurent l’ampleur du phénomène pour les années à venir. Il est donc urgent que les Directions Financières et les Directions Générales prennent elles aussi conscience de cet atout majeur pour leurs entreprises.

 

 

nicolas_perrodo

Nicolas Perrodo
Responsable partenaires

Ingénieur passionné par les hautes technologies et la finance (Arthur Andersen,  Alcatel, Ericsson, Verizon), il a rejoint Numergy début 2013 pour contribuer au développement de l’écosystème autour du Cloud à travers ses partenaires.